Comment préparer la première réunion de classe ?

La réunion de rentrée des parents d'élèves en petite section, par Isabelle ROZIER

La réunion de rentrée à la maternelle, par Jean-Yves LABOUR

Préparer la rencontre parents-enseignants en moyenne section par Marie-Pierre PEYRACHE

Aide-mémoire d'une réunion, par Jean-Jacques BARILLOT

Réunion de classe au cycle 3 (CM1), par Jean-Claude LEBEAU

 

 

 

LA RÉUNION DE RENTRÉE DES PARENTS D'ÉLÈVES EN PETITE SECTION

par Isabelle ROZIER

1/ Quand et comment les inviter ?
2/ Quelle attitude adopter ?
3/ Quel ordre du jour prévoir ?
4/ Comment commencer puis clôturer la réunion ?

1/ Quand et comment les inviter ?

En petite section, il me semble essentiel de réunir rapidement les parents, même si une première réunion de présentation de l'école a déjà eu lieu en juin. Certaines choses seront répétées, mais peu importe car, cette fois, les enfants sont réellement élèves dans la classe (alors qu'en juin, tout semblait encore très loin…) et les parents auront aussi des questions plus précises.
Ainsi, il n'est pas prématuré de prévoir cette réunion dès la fin de la 2e semaine de classe par exemple.

La date fixée est affichée à la porte de la classe dès le jour de rentrée (important pour que les familles puissent se rendre disponibles et faire garder les enfants) et un petit mot est également distribué en direction des parents (penser à ceux qui ne viennent pas à l'école). Il est souhaitable de vérifier auprès des collègues que d'autres réunions de classe n'ont pas lieu le même soir au sein du groupe scolaire.

Sur ces invitations, je précise que la présence des enfants n'est pas souhaitée. En effet, alors qu'ils sont conviés à la réunion de juin pour découvrir leur future école, il est préférable qu'ils ne viennent pas à cette réunion de rentrée car le niveau sonore serait trop élevé et l'attention des parents … peut-être diminuée !

Par rapport à l'heure de cette réunion, il n'y a pas de solution miracle pour qu'elle convienne à tous. J'ai l'habitude de la fixer à 18 heures, l'important est de prévenir les familles assez longtemps à l'avance pour leur permettre de s'organiser et de se libérer.

2/ Quelle attitude adopter ?

Beaucoup de parents de petites sections sont inquiets : parfois leur enfant pleure les premiers jours en arrivant à l'école, parfois ils ne semblent pas avoir confiance en nous (si c'est la première fois qu'ils confient leur progéniture à une tierce personne, ou encore si l'enseignant(e) a l'air tout(e) jeune dans le métier), parfois ils ont peur que leur enfant de PS apprenne moins de choses dans une classe de TPS/PS que dans la classe voisine de PS/MS … Bref, il faut entendre ces inquiétudes multiples et tenter d'y répondre d'une manière rassurante ! ·

- "Oui, il est compréhensible qu'un enfant pleure dans un environnement où il ne s'est pas encore constitué des repères… Rassurez-vous, je ne le laisserai pas pleurer sans lui proposer mon écoute et l'assurer de ma compréhension, c'est mon métier. "

- "Oui, je suis jeune mais j'ai déjà de l'expérience (au moins les 9 semaines de stage en PE2) et une bonne connaissance des besoins de votre enfant et des compétences qu'il devra acquérir cette année. "

- "Oui, il est avec des enfants plus jeunes dans la classe, mais tout comme dans un CE1/CE2, il y a deux niveaux dans ma classe et les PS de la TPS/PS auront le même niveau en fin d'année que ceux qui sont en PS/MS car, avec ma collègue, nous travaillons ensemble et évaluerons les même acquisitions en fin d'année. "

Face à des questions embarrassantes auxquelles vous ne savez pas répondre, il est possible de s'autoriser à différer la réponse à un jour ultérieur. Ceci peut témoigner d'une volonté de rigueur et de précision tout à votre honneur et éviter de vous montrer " bredouillant " une réponse médiocre.

De toutes façons, montrez-vous sûr de vous, suscitez la confiance, ne révélez surtout pas vos failles et vos craintes lors de cette réunion !!!

 

3/ Quel ordre du jour prévoir ?

Il faut prévoir un ordre du jour, car c'est vous qui allez animer la réunion et avez des choses à transmettre aux parents.

Annoncez tout d'abord l'ordre du jour clairement (vous pouvez également le copier au tableau) le nombre de points à évoquer et leur titre, et au fur et à mesure que vous avancez dans votre exposé, vous devez vous y référer, c'est beaucoup plus facile à suivre pour l'auditoire.

"Voilà, je vous ai présenté l'école et la classe, avez-vous des questions à ce propos ? … Maintenant, nous allons aborder le 2e point : en effet, je voudrais à présent vous parler des activités de la classe."

… Au niveau du contenu de cette réunion, pensez qu'elle doit être compréhensible par tous. Il faut donc :

- vous assurer que les parents étrangers comprennent aisément le français (ou prévoir une rencontre avec une personne interprète).

- éviter le jargon professionnel ou penser à le décoder (" BCD ", " TICE ", et autre " outil scripteur " sont à bannir), essayez de parler simplement, si certains parents veulent des compléments d'informations, ils sauront vous les demander.

 

A titre d'exemple, voici l'ordre du jour de ma dernière réunion de parents :

1/ présentation de l'école et de la classe
(les autres classes, projets d'école, l'amicale laïque avec courte intervention de l'un de ses membres, le rôle de chaque adulte dans la classe ,nombre d'élèves, la différence entre les TPS et les PS )

2/ la séparation
(ce qui peut être aidant pour que l'enfant et ses parents se séparent plus facilement )

3/ emploi du temps de la journée et activités
(description d'une journée type, activité après activité, en expliquant leurs objectifs )

4/ les cahiers et les classeurs
( description du contenu et explication de l'utilisation des classeurs de vie, des cahiers de travaux et des livrets d'évaluations)

5/ l'aide que l'on peut apporter à son enfant
(en complément des activités scolaires, comment aider son enfant sans lui faire " la classe à la maison": fréquentation de la bibliothèque, jeux de sociétés, découverte des écrits sociaux, autonomie physique de l'enfant, etc.)

6/ quelques recommandations particulières
(tout ce qui est important -au niveau matériel- dans le bon fonctionnement la vie de la classe et qui n'a pas eu sa place dans les points traités précéde
mment )

 

4. Comment commencer puis clôturer la réunion ?

Le début :
Ouvrez la porte au moins 5 minutes avant le début annoncé. Vous pouvez distribuer par exemple à chaque parent le cahier de travaux de leur enfant en attendant les autres personnes, souvent ils aiment bien regarder les premières traces écrites qui y figurent, ils en discutent avec leur voisin et cela évite les silences pesants avant que vous ne commenciez à parler. Commencez seulement 5 minutes après l'heure fixée.

La fin :
Demandez s'il y a d'autres questions à la fin de votre " exposé ".
Il est important que vous assuriez aux parents que toute l'année vous serez à leur écoute.
Manifestez votre désir d'une relation saine avec eux pour le bien des enfants.
Remerciez enfin de leur venue et de leur attention.

NB : Si des enfants sont accueillis en janvier, il est souhaitable de réunir les parents de ces nouveaux élèves avec le même ordre du jour.

La réunion de rentrée à la maternelle

par Jean-Yves LABOUR

Quelle organisation ?
Comment inviter ?
Quels contenus ?
Quels moyens et outils pour communiquer ?
Quelques derniers conseils…

Indispensable, banale, décevante, difficile ou conviviale, les qualificatifs les plus divers sont souvent attribués à cette interface entre le monde scolaire et les parents. Chevronné ou débutant, il n'est pas évident d'être bon " communiquant ". A partir du vécu, voici donc quelques pistes pour s'y préparer...

Quelle organisation ?

Dans notre école, l'équipe a fait le choix de structurer le contact auprès des familles à partir d'une première approche collective.
La réunion est donc d'abord une réunion d'école.

Ceci permet de montrer clairement la réalité d'une cohérence dans la vie scolaire (complémentarité autour du projet d'école, mises en relations dans le cycle, inter-cycles…) mais aussi des actions qui se complètent et se renforcent.
Ainsi, les parents peuvent avoir une vision élargie du travail effectué sur l'ensemble de l'école. Par exemple, cette démarche permet de révéler l'importance des apprentissages spécifiques de la Petite Section (mise en place des conduites de la vie collective, découvertes des possibilités d'apprentissages hors de la famille, socialisation…) comme maillons essentiels, constitutifs pour la Moyenne et Grande Section.
Autre avantage : Montrer la cohésion des règles et des fonctionnements dans la vie scolaire, expliquer et répondre à des interrogations liées à l'application du règlement intérieur (horaires d'ouverture de l'école, limitation de la durée de l'accueil, interdiction de certains objets, de certains comportements…)

 

Schéma type pour le déroulement d'une réunion d'école :

1) Réunion commune

· Présentation de l'équipe (enseignants, Atsems…)
· Descriptions et explications sur la structuration des classes (compositions, niveaux, les effectifs et leurs évolutions…)
· Présentation et discussion autour du règlement intérieur.
· Présentation par les enseignants responsables des projets de classe ou dans l'école Ex : Projet piscine, classe PAC, décloisonnements…
· Présentation des structures intervenant dans et autour de l'école :
- Le Conseil d'Ecole, son importance, les représentants des parents d'élèves (élections, rôles…)
- Le RASED : Présentation de son fonctionnement par un des membres (constitution, types d'interventions…)
- L'Amicale Laïque : Présentation par l'un de ses représentants (objectifs, activités prévues, apports pour l'école…)

N.B. : Tout au long de la réunion, il est important que les parents puissent s'exprimer et réagir directement. Recherche d'un véritable débat plutôt qu'un exposé directorial !

2) Ouverture des espaces et des lieux de vie dans l'école : Moment " portes ouvertes ".

Après la réunion commune il est intéressant pour les parents de pouvoir déambuler librement dans l'école afin de découvrir l'aménagement des différents lieux de vie, leurs organisations et leurs fonctions : Les différentes classes, le dortoir, la salle de motricité, la BCD, les toilettes… Par la suite cette familiarisation pourra favoriser une entrée plus facile des parents dans l'école, par exemple, une participation accrue à l'accueil du matin.

Pendant ce moment de découverte, parallèlement, il est important de proposer aussi un instant de convivialité autour d'un café et petits gâteaux. En effet, c'est parfois dans ces contacts informels et décontractés que vont s'exprimer des parents plus intimidés ou plus inquiets, c'est là aussi que l'on va pouvoir revenir sur certaines explications sans doute trop magistrales en grand groupe.

3) La réunion de classe

Quels que soient le profil de la classe, vos choix pédagogiques, votre empathie à communiquer, l'attention à certains aspects peuvent vous permettre de questionner avec profit l'organisation de cette réunion et d'en éviter les écueils les plus angoissants !

· Comment inviter ?

Eviter les formulations impersonnelles, froides et administratives. Plutôt que :
La réunion pour la classe de Mme X
Aura lieu le :

SIGNATURE :

Préférer :
Pour découvrir comment nous travaillons, je serai heureux(se) de vous rencontrer lors de la réunion de classe qui aura lieu le

A bientôt.

Pour bien montrer le caractère collectif et général de l'échange, il peut être utile de préciser, en complément, que vous serez par ailleurs disponible ultérieurement pour des rencontres individuelles.

N.B. : Réussir la réunion de classe cela se fait aussi avec les enfants ! Il faut donc leur expliquer en termes simples que vous allez rencontrer leurs parents. Cela constitue très justement une valorisation de leur travail. Dans de nombreux cas, ils seront donc de meilleurs intermédiaires qu'un mot collé sur le cahier de correspondance !

· Où et quand ?

Pour donner à la rencontre toute son efficacité, les choix du moment et du lieu ne sont pas anodins. Si la réunion d'école se fait généralement dans un espace approprié à un échange collectif sur l'école (BCD, salle d'évolution…), la réunion de classe devra se dérouler dans un espace proche, en rapport direct avec les activités que vous menez avec les enfants.

Ainsi, assez spontanément, les parents iront vers le casier, la table assignée à leur enfant. Celui ci appréciera peut-être de leur montrer, de leur expliquer, son coin préféré.

N.B. : Même s'il est inévitable que certains parents se déplacent avec leurs enfants (problème de garde), vous devrez expliquer qu'il s'agit avant tout d'une réunion d'adultes, que la présence d'un trop grand nombre d'enfants risque de perturber.
Néanmoins, sachez anticiper et prévoyez quelques activités calmes et autonomes pour les petits qui seront de toute façon présents (graphisme, poupées, livres…), tout en limitant ou en empêchant l'accès à certains ateliers produisant bruits et dispersion (coin constructions, atelier musique…)

La découverte étant partagée (parents / enseignant / élèves) ne vous précipitez pas à faire votre réunion de classe trop tôt, dès les premiers jours, avant d'avoir quelques éléments et perspectives sur le travail que vous pourrez effectuer avec vos élèves. Vos affirmations, vos choix pédagogiques en seront confortés.
Attention aussi à l'excès inverse : attendre, repousser la réunion par crainte ou dans une volonté de perfectionnisme peut générer une attente, une incompréhension, voire de la fébrilité chez certains parents.
En tout état de cause, attendre la deuxième quinzaine de septembre ou le début octobre paraît un compromis acceptable.

· Quels contenus ?

Là encore un fil directeur peut vous faciliter le déroulement de la réunion.

Autour d'une organisation chronologique.

Cette présentation de la trame des activités tout au long de la journée, de la semaine, permet de mettre l'accent sur le lien pédagogique entre les activités, les ateliers, le suivi des projets. Cette entrée est aussi l'une de celles qui privilégie une vision de l'école comme lieu de vie puisque l'on abordera inévitablement le passage aux toilettes, le goûter, le déroulement de la sieste, etc.
Inconvénient : l'exposé ne pouvant être trop détaillé, vous risquez de négliger certains intérêts pédagogiques.

Par les programmes.

Par définition cette entrée est très structurée !
Vous pouvez donc développer les cinq domaines d'activités en explicitant les objectifs et vos mises en œuvre.

Avantages : Ce choix montre votre rôle et une pratique très professionnelle. Cela peut aussi anticiper aussi sur les questions pointilleuses ou inquiètes de certains parents : " Comment mon enfant est-il préparé pour le C.P. ? Est-ce qu'ils écrivent suffisamment ? Comment apprennent-ils à compter ?.. "

Inconvénients : Cette mise en œuvre " descendante " rend plus difficile la démonstration de liens interdisciplinaires sur les projets.
En privilégiant, en apparence, des contenus " opérationnels " on risque de réduire la dimension proprement humaine et enfantine des apprentissages. Ne pas oublier que l'école doit aussi s'exprimer par une réalité de vie !

Par les activités, les projets.

Partir d'un projet de classe, suivre pas à pas le déroulement des apprentissages dans leurs réalisations concrètes, captive assez facilement les parents qui appréhendent mieux le sens des activités.
En outre, des supports vrais rendent plus compréhensibles la démonstration : Présentation du contenu d'un atelier symbolique (dînette), réalisations à l'atelier peinture ou bricolage…

Inconvénients : Risque de présenter un catalogue sans montrer de manière précise les intérêts pédagogiques des activités. Nécessité de bien préparer sa présentation : Les différents contenus sont-ils explicites ? Les apprentissages suffisamment clairs et complets ? (ne pas se contenter, par exemple, d'une démonstration uniquement basée sur les projets de graphisme et d'écriture) Les parents étants plus réceptifs autour d'activités concrètes, ils seront sans doute plus questionneurs, s'attendre donc à des interrogations plus nombreuses…

· Quels moyens et outils pour communiquer ?

Toute communication a ses formes. Suivant le contexte et le contenu vous pouvez choisir des outils adaptés, et favorisants les échanges.

Le diaporama

Généralement bien adapté pour la description chronologique. Votre commentaire oral prendra facilement appui sur la mise en ordre des séquences montrant les enfants dans les activités.

La vidéo

Encore plus vivante, elle peut donner la parole aux enfants !

Inconvénients : Elle nécessite souvent un montage pour que le déroulement et les objectifs du travail en classe soient compréhensibles. En outre, sa continuité s'accommode mal des coupures nécessaires aux échanges.

La projection de documents

Un peu technique, elle ne peut être qu'un accessoire à la discussion !
Elle sera utile pour montrer des extraits de programmes, des exemples de travaux, des fiches… Elle vous permettra bien sûr, en suivant l'écran, de ne pas perdre le fil de vos explications.

Retourner à l'école, le questionnement de documents, l'objet mystère…

Une situation intéressante consiste à demander aux parents de s'interroger autour des outils d'apprentissage, et des réalisations authentiques.
On pourra ainsi développer des interrogations sur les contenus, les méthodologies, les enjeux du travail en classe :
" Pourquoi fait-on projeter de la peinture avec différents instruments ? "
" A quoi servent les pictogrammes sur les fiches de travail ? "
" Pourquoi faire de la pâte à sel ? "
" Pourquoi faire de la production d'écrits sans modèle ? "…
" Comment jouent-ils à ce jeu d'identification ? "

On osera même proposer aux parents de faire : Jouer au Mémory, à un jeu de discrimination visuelle rapide, réaliser une peinture à la paille, etc.

Sous une forme ludique ou motivante, ces petites mises en situations peuvent être autant d'éléments de compréhension illustrant le travail en classe et votre pédagogie.

 

Quelques derniers conseils…

· Etre soi-même : Ne pas succomber à une forme de communication parce qu'elle paraît à la mode. Les " outils " ne seront efficaces que s'ils vous semblent évidents. En outre, éviter de se noyer dans la préparation de la réunion alors que l'essentiel de votre énergie est déjà capté par le travail sur votre nouveau poste…

· Préparer, anticiper : Il est toujours formateur de se faire filmer lors d'un exposé, d'un discours. C'est en pleine lumière que l'on peut prendre conscience de ses défauts de communication !

· Etre bien dans ses vêtements : Eviter de forcer le trait, de suivre un " code " vestimentaire trop ostensible.

· Utiliser sa voix : Varier sa hauteur pour la rendre plus expressive, maîtriser le débit (éviter les pauses abruptes génératrices de malaise, pas de course ni de marathon, non plus, qui font perdre le fil des explications !)

· Evitez de discourir, faites des phrases simples.

· Le regard : Forcez-vous à regarder votre auditoire plutôt que vos notes. Evitez de fixer trop longuement une personne en particulier.

· Les gestes : Si vous êtes nerveux, évitez tout ce qui peut être révélateur de tics (manipulation de stylo…)

· Permettre aux parents de réagir entre eux : Devant une situation d'incompréhension ou d'agressivité, il peut être parfois profitable de laisser d'autres parents répondre…

· Ne pas hésiter à se faire épauler par un collègue ou le directeur pour le début de la réunion (il peut vous présenter). L'organisation d'une réunion d'école (cf. p.1) peut aussi être une aide précieuse…

· Sachez clore ! Après le traditionnel " questions diverses " c'est à vous de donner le signal de fin de réunion.

 

bonne rentrée et bonne réunion…

 

A titre d'illustration, une fiche aide-mémoire (à préparer soigneusement et à garder précieusement sous la main pendant la réunion)

proposée par Jean-Jacques BARILLOT (voir aussi la préparation de la rentrée)

 

RÉUNION DE CLASSE DES PETITES SECTIONS

SAMEDI 20 SEPTEMBRE 10 H à l'école après l'information collective sur la vie de l'école (9h )

ORDRE DU JOUR :

Présentation de l'année P.S. :
1/3 Tps Catherine (modulatrice)
Fonction IMF ( stagiaires ...)

Bilan de la rentrée échelonnée. Effectif , liste d'attente

OBJECTIFS
Rôle d'intégration scolaire ( scolariser, socialiser: vie collective )
Objectifs de comportement ( Transversaux )vers l'AUTONOMIE
Rôle des parents ( communication lien école /maison )

ORGANISATION DE LA JOURNEE
- Accueil :
ACTIF / présences ( + sorties ),étiquettes

- Métiers ,+ POB + Bibliothèque ( prêts à la maison)
- Ateliers : consigne induite ou précisée - (pourquoi pas de fiches)
ex coin musique ( partition des chants réalisés en classe )

- Affichages :
Emplois du temps
Activités de la semaine
Informations aux familles ( rappel, Dernière minute ...)
Demande de matériel ...

- Déroulement de la journée ( aide de l'emploi du temps et de la vidéo )

CANTINE,
SIESTE :
Notion chrono biologique PROBLEME DE PLACE / 37 ENFANTS ( partie intégrante de l'emploi du temps des PS. )

FATIGUE LASSITUDE Maladie , absentéisme
(Cf. règlement intérieur de l'école : bonne santé de l'enfant, régularité ...)

AMENAGEMENT DE LA SCOLARISATION DE L'ENFANT
Conventions Ecole /famille ( notion de continuité , après-midi à 3 H ) TPS ...

LES CAHIERS individuels et les productions collectives : circulation

LES PROJETS DE L'ANNEE : voir liste préalable

Préparer la rencontre parents-enseignants en moyenne section

par Marie-Pierre PEYRACHE

 

Selon les écoles, les réunions de rentrée entre parents et enseignants se déroulent
-soit de façon individuelle
-soit par cycles
-soit par école.

A l'école maternelle, une réunion d'école précède souvent les réunions de classes afin de permettre aux parents nouveaux d'avoir des informations plus générales sur le fonctionnement de l'établissement scolaire.

Fixer une date/un horaire
Assez tôt, fin septembre, début octobre.
Par contre, fixer un horaire est toujours problématique. Se renseigner auprès des collègues et tenir compte du contexte socio-culturel. Lorsque les parents travaillent, un horaire tardif (à partir de 20 heures) permet des présences potentielles plus importantes.
L'information (date/jour/heure) doit être communiquée aux parents suffisamment à l'avance pour que ceux-ci puissent s'organiser. Une semaine avant est un minimum.
Le jour même, rappel par un affichage à la porte de la classe .

Préparer sa réunion de classe
Prévoir un ordre du jour qui sera annoncé en début de réunion .
Ex : Organisation et fonctionnement de la classe
Outils et projets
Questions diverses

Organisation et fonctionnement de la classe : s'appuyer sur l'emploi du temps, le déroulement de la journée en moyenne section. Evoquer les contenus principaux mais sans détailler.

Outils et projets : les différents cahiers/classeurs et leurs rôles, les projets de la classe, du cycle, en liaison ou non avec le projet d'école.

Questions diverses : les anniversaires, les sorties, les boîtes de rangement, les évaluations, les affichages, la communication entre l'école et les parents, les questions matérielles… et les questions des parents.

Le jour de la réunion
La réunion a lieu en général dans la classe. Selon l'horaire prévu, prévenir la personne chargée du ménage.
Prévoir une place centrale qui permet de voir tout le monde et d'être vu(e) par tous, mais à la même hauteur que les autres participants.
Ne pas attendre plus de 5 mn après l'heure prévue pour débuter.
S'enquérir auprès des parents " inconnus " de leur identité.
Ne pas oublier en préambule de se présenter à nouveau.
Repréciser le but de la réunion afin de prévenir toute demande d'entretien individuel à la suite

La conduite de la réunion
Suivre l'ordre du jour et les notes préparées à l'avance.
Avant de passer à un point suivant, demander s'il y a des questions. Noter si des interventions soulignent un point oublié.
Consulter sa montre discrètement pour s'assurer d'être dans les temps prévus. Une bonne heure de réunion me semble acceptable.
A la fin, ne pas oublier de remercier les parents présents.

Après la réunion
Personnellement, je rédige à partir de ma préparation et des notes prises pendant la réunion un compte-rendu que je diffuse de la façon suivante :
-un exemplaire pour chaque parent, à agrafer dans le cahier de liaison et à faire signer
-un exemplaire affiché à l'entrée de la classe
-un exemplaire dans le classeur de liaison (pour les remplaçants)
-un exemplaire dans le cahier journal
L'exemplaire affiché à l'entrée de la classe fait apparaître les informations indispensables par surlignage au feutre fluo.
L'intérêt de ce compte-rendu c'est qu'il contractualise les " règles " du fonctionnement de la classe dans lequel souvent les parents ont une part à prendre. Ainsi, en cas de difficulté, il est plus facile de prendre un écrit à témoin.

Enfin un dernier conseil avant le grand saut : ne dire que des choses sûres. S'il y a un doute suite à un questionnement de parent, prendre note de la question et dire que vous vous informez. Le fait d'être nouveau/nouvelle dans l'école et donc de ne pas être au courant de tout est en général bien compris par les parents.

Bonne rentrée et bonne réunion ! ! !

 

 

Réunion de classe au cycle 3 (CM1)

par Jean-Claude LEBEAU

1/ Quand et comment les inviter ?
2/ Quelle attitude adopter ?
3/ Quel ordre du jour prévoir ?

Le but de cette réunion est la prise de contact avec les familles. Les relations qu'elles entretiennent avec l'école et plus particulièrement avec l'enseignant conditionnent souvent l'efficacité de l'action de l'école tant sur le plan des apprentissages que sur celui du respect des contraintes sociales. Si les discours tenus à l'école et à la maison sont contradictoires, notre influence peut s'avérer parfois très réduite. L'école a donc tout intérêt à favoriser tous les liens possibles avec les parents des élèves.

 

1/ Quand et comment les inviter ?

Choix de la date et de l'heure :
- Il est important d'avoir eu le temps de connaître la classe et de "caler" certaines activités afin de pouvoir les évoquer lors de la réunion mais au-delà de 3 à 4 semaines, on ne pourrait plus véritablement parler d'une réunion de rentrée.
- Ne pas oublier de se concerter en équipe pour éviter de programmer le même jour deux réunions de classes différentes qui accueillent des enfants d'une même famille.
- L'heure de la réunion est difficile à choisir : 17h30 ou 18h conviennent en général à la plupart des familles.

Invitation :
- Prévenez par écrit au moins une semaine à l'avance en précisant
de quoi il va être question : on ne pourra pas aborder les questions personnelles, on parlera principalement de l'organisation des activités de la classe et du temps de travail à la maison ;
- Pour vous assurer que les parents ont bien vu l'invitation, vous pouvez demander qu'elle soit signée ;
- Précisez que la présence des enfants n'est pas souhaitable (sauf autre habitude dans l'école) ;

- Insister oralement auprès des enfants pour montrer l'importance que vous accordez à la présence de leurs parents à cette réunion : votre intérêt est que le plus grand nombre de familles possible soient représentées (Traditionnellement, les familles qui ne viennent pas à l'école sont justement celles qu'on aimerait bien voir : vous devrez peut-être les inviter individuellement pour les rencontrer).

 

2/ Quelle attitude adopter ?

Commencer la réunion :
C'est vous qui invitez : vous êtes "chez vous". Vous avez donc l'initiative de la prise de contact avec les parents au fur et à mesure de leur arrivée. Par conséquent, vous vous devez d'être accueillant et de faciliter les premiers échanges. Vous pouvez par exemple proposer aux parents de s'installer à la place qu'occupe habituellement leur enfant : d'une part, il vous sera plus facile de savoir à qui vous avez à faire durant la réunion et surtout, les parents en avance pourront patienter en feuilletant les productions de leur enfant que vous aurez pris soin de faire préparer par les élèves avant la sortie.

Votre exposé sera clair et bien articulé (voir ordre du jour). Evitez d'être exhaustif : un inventaire complet des I.O. serait long et fastidieux, les grandes lignes peuvent suffire, choisissez des exemples précis et parlants en décrivant par exemple des situations de classe au quotidien (ce que les élèves font en arrivant en classe le matin, comment on corrige un exercice, ...). Vous pouvez aussi vous appuyer sur l'emploi du temps d'une journée ou d'une semaine de classe que vous aurez au préalable copié au tableau, ce qui permet aux parents de visualiser et donc de mieux comprendre l'enchaînement des activités.

Pensez à faire le lien entre la description des activités en termes de contenus et les supports utilisés afin que les parents puissent mieux se repérer dans les cahiers et classeurs.

Soyez ouvert aux éventuelles questions des parents et répondez-y dans le cadre que vous avez annoncé : on ne traite pas des cas particuliers. Vous proposez d'ailleurs aux parents de prendre rendez-vous s'ils veulent parler de leur enfant avec vous.

Terminer la réunion :
- Rappelez que vous souhaitez entretenir des relations saines avec les familles et que vous êtes prêt à les rencontrer en cas de difficulté ;
- Précisez vos disponibilités pour rencontrer les parents à leur demande ;
- Prévenez-les que vous pourrez aussi être amené à leur demander de venir vous rencontrer ;
- Annoncez la période à laquelle vous souhaitez les inviter à nouveau (si c'est le cas) ;

 

3/ Quel ordre du jour prévoir ?

Notez les grands titres de votre préparation au tableau : vous pourrez vous y référer lors de votre exposé.

En guise d'illustration, une préparation de réunion de classe :

 

RÉUNION DE CLASSE - CM1 septembre 2001

0. AVANT LA REUNION

- Écrire l'ordre du jour au tableau : plan de la réunion ;
- Mettre l'emploi du temps au tableau ;
- Placer les cahiers des enfants sur les tables ;
- Noter discrètement les familles non représentées ;
- Rappel attestations d'assurances.

1. PRÉSENTATION
Les adultes
- Titulaire / Modulateur ;
- Aides-éducatrices ;
- Intervenants en langues ?
- Stagiaires ;

La classe
- Effectif ;
- Provenance des élèves ;
- Impression générale.

2. TRAVAIL " SCOLAIRE "
À l'école
- Les programmes : passage progressif aux nouveaux programmes ;
- Les programmes d'éveil sont donnés à titre indicatif : tout ne peut pas et ne doit pas être traité ;
- En français et mathématiques, tout le programme doit être vu à la fin du CM2 ;
- Les évaluations : - tests de départ ; - tests à venir ;
- Statut de l'erreur (par rapport à la "faute") : notation - pour les tests ; - au quotidien ;
- Description de l'emploi du temps, appelé à être modifié plusieurs fois au cours de l'année ;

À la maison
- Leçons :
- Classeurs ;
§ Travail prévu sur " apprendre à apprendre " ;
§ règles du cahier d'orthographe ;
§ Mots à savoir : dictées ;
§ Tables ;

- Devoirs :
- Moyen d'apprendre une notion vue en classe ;
§ Recherche ;
§ Opérations ;
§ Lecture : lire et relever quelques informations sur la lecture ;
§ Production de textes : articles pour le journal, exposés (seul ou à plusieurs) ; textes à recopier.

- Le cahier de textes :
le contrôle est régulier mais pas systématique. Le cahier de textes témoin permet de mettre à jour un cahier qui ne le serait pas et de " rattraper " en cas d'absence. La page du mercredi sert à la communication école / famille ;
- Principe :
pas de travail donné le samedi pour le lundi. Une utilisation correcte du cahier de texte ou de l'agenda permet d'apprendre à s'organiser dans son travail.
- Mise à jour du cahier le week-end :
codage de correction et de mise à jour ;
- Lire quotidiennement.

PROJETS
But : favoriser les apprentissages scolaires par la motivation
- Projet d'école + Projet d'action " Cinquantenaire de l'école " + Projet TICE ;
- Visite du port de St-Nazaire ;
- Visite du musée du Grand Blokhaus à Batz sur Mer ;
- Visite du Museum d'Histoire Naturelle et du Château des Ducs de Bretagne ? ;
- Conseil d'enfants (école et classe) ;
- Journal d'école ;
- Sortie " Bord de mer " et aquarium marin ;
- Théâtre : - Spectacles : 1 ou 2 ; - Travail régulier ; - Production finale ? ;
- Ateliers décloisonnés avec la classe de CE1 : écriture d'histoires, …
- Piste routière : besoin d'accompagnateurs pour mardi 3 octobre après-midi ;
- Rallye lecture en fin d'année ;
- Production d'écrit : Forme reste à déterminer mais un thème est déjà retenu : en rapport avec le cinquantenaire de l'école > projet commun avec la classe de CE1